Héritage

Paru le 5 janvier 2012 aux Editions Joëlle Losfeld

 

 

Un cinquième roman, beau et sombre, d’Anne-Constance Vigier (Véronique Rossignol, Livres Hebdo du 18 novembre 2011)

Lire les articles
Sur la toile
Un portrait sonore
Une image

Argument

Une grande entreprise. Son intolérance latente, son climat sournois, sa superposition de destins solitaires. Pourquoi Gabriel, un cadre homosexuel qui doute de son couple et ressasse de cruels souvenirs d’enfance, s’est-il à ce point lié d’amitié avec Muriel, une secrétaire aux prises avec un fils violent? Pourquoi s’efforcera-t-il désespérément de lui venir en aide, finissant par provoquer un drame qui modifiera profondément le cours de sa propre existence?

Extrait

Il s’approcha de la baie vitrée pour regarder la lumière décliner. Sa jambe lui faisait un peu plus mal que les autres jours. Le soleil était sur le point de disparaître derrière le rideau d’arbres au-delà du champ et déposait de l’or sur toutes choses.

Il attendit longtemps avant de déceler le mouvement des lièvres parmi les tiges coupées des blés ; ils auraient vite fait de traverser le champ de leurs bonds pleins de joie. A moins, pensa Gabriel, qu’il ne s’agisse d’une hâte à se dégager de ces herbes qui griffaient leurs corps. L’un d’eux se dressa brièvement, tête tournée vers le sous-bois, puis ils s’enfuirent par le chemin creux.

De cette fenêtre, on ne voyait aucune des autres maisons du hameau, rien que l’étendue de la campagne doucement vallonnée. Il posa ses mains sur la vitre froide et examina, comme chaque fois avec étonnement, les taches de son qui marquaient le dessus de ses mains. Car il n’avait certainement pas vu toutes ces années passer.