La maison de son enfance

Ostende est né dans cette maison, qui, contrairement aux apparences, ne se trouve pas dans une bourgade délabrée des environs du lac Baïkal, mais au coeur d’une ville cossue de la banlieue parisienne. Après sa rupture avec ses parents, au cours de l’été 1951, il n’a plus jamais accepté de franchir le seuil de ce qu’il appelait, avec sa véhémence habituelle et sans donner plus d’explications, le repaire de l’ogre.